VTT-VEHICULES TOUT TERRAIN

Sentier vtt


Le sentier vtt fait l'objet d'importantes controverses en France comme à l'étranger. Quelle est donc la législation en cours pour le sentier vtt ?



Un sentier vtt est un chemin, qui peut être goudronné ou non, accessible aux conducteurs de quad, de motocross ou de tout véhicule conçu pour le « hors route ». A l'origine, les véhicules tout terrain sont prévus pour circuler dans n'importe quelles conditions, y compris à travers bois. Mais cette pratique a soulevé de nombreuses objections, notamment de la part des défenseurs de la nature et la notion de sentier vtt a donc été créée.

 

En France, la conduite d'un véhicule tout terrain est autorisée exclusivement sur sentier vtt pour les véhicules non homologués, et également sur route pour les engins homologués. C'est la loi Lalonde, adoptée en 1991, qui fixe ces conditions. Le sentier vtt y est défini comme un chemin « ouvert à la circulation » : restrictive, cette loi prête toutefois à de nouvelles polémiques entre les adeptes du tout terrain et les associations de protection de l'environnement car le terme « ouvert à la circulation » se prête à différentes interprétations...

 

Pour circuler avec un véhicule tout terrain en toute légalité, mieux vaut donc planifier son parcours à l'avance afin de repérer un sentier vtt défini comme tel par la loi. A cet effet, des cartes spécifiques ont été établies, qui peuvent être consultées, par exemple, sur les sites internet spécialisés ou dans des clubs loi 1901. Mieux encore, il existe des parcours préétablis et directement téléchargeables sur gps qui permettent de suivre un sentier vtt pour réaliser une boucle ou  accéder à un terrain spécialement prévu pour le tout terrain.