VTT-VEHICULES TOUT TERRAIN

Assurance vtt


Pour un adepte de sport tout terrain, trouver une assurance vtt  pour son véhicule peut s'avérer un vrai casse-tête. En effet, de nombreux paramètres peuvent être contraignants pour contracter une assurance vtt en bonne et due forme.



La première contrainte pour obtenir une assurance vtt est liée au lieu d'habitation du propriétaire. En fonction du lieu de résidence, les dispositions légales à prendre en compte peuvent être différentes. Par exemple au Canada, la législation n'est pas la même dans toutes les régions. Chacune a établi ses exigences légales minimales en ce qui concerne l'utilisation d'un véhicule tout terrain. Ce qui ne varie pas, en revanche, c'est la nécessité, en France comme au Canada - et dans toutes les régions - de prendre une assurance vtt qui couvre la responsabilité civile du conducteur en cas de dommages corporels portés sur un tiers.

 

Dans certains cas, les organismes d'assurance peuvent refuser purement et simplement la souscription à une assurance vtt. En effet, si le véhicule a été modifié pour améliorer ses performances et/ou participe à des courses sportives, l'organisme d'assurance peut refuser l'adhésion du propriétaire. Il convient d'ajouter que pour les organismes vendeurs d'assurance vtt, les véhicules récréatifs sont ceux qui potentiellement induisent le plus de risques par la pratique courante du hors route par exemple.

 

Pour pallier à ce problème, il est possible de suivre des cours de conduite et de sécurité, ce qui se peut se révéler rassurant pour le futur assuré et l'organisme chargé de valider l'assurance vtt.  Il ne faut pas oublier que la  protection  générée par une assurance vtt  permet de partir sur les sentiers du hors route l'esprit tranquille : conducteurs et assureurs ont donc, dans une certaine mesure, les mêmes intérêts.